Séjour du 02/08 au 06/08/2020 dans le Luchonnais

Après un départ aux aurores, nous sommes arrivés en pleine forme sur le parking de la station de Superbagnères pour rejoindre le refuge d’Espingo par le GR 10.

Le lendemain : départ vers le pic de Hourgade à 2964 m.

Le soleil nous attendait au-dessus de 2000 m.

Après une deuxième nuit au refuge, nous sommes partis pour le refuge du portillon en passant par le pic Spijéoles, 3065 m, puis par le col des Gourgs Blancs.

Cette première pour le GPAM, nous a fait passer un long moment sur des sentiers fréquentés surtout par les isards qui n’ont même pas eu la gentillesse de nous indiquer le bon cairn!

Après quelques montées et descentes très ludiques… le refuge!

Le lendemain, c’était du connu, chaque membre de l’équipe connaissait le parcours à l’endroit à l’envers… Bref, cette fois-ci, nous serions à l’heure au refuge Maupas, notre prochaine étape.

Départ du refuge du Portillon…à fond!

Nous sommes tous ravis ! Nous allons pouvoir enfin utiliser les crampons qui lestent notre sac pour rien depuis le départ!

Montée vers le col de Crabioules

…Tout allait bien ! Repas au « col », on n’avait plus qu’à descendre pour rejoindre le refuge…

On était vraiment pas loin du vrai col. Mais… il faut aller un peu plus loin pour éviter une belle glissade dans un pierrier instable.

Puis descente sur le glacier du Maupas sur une neige transformée et crevassée qui nous a permis de faire quelques glissades involontaires…

Finalement nous avons dû déchausser et cheminer, en suivant des cairns providentiels, dans des blocs rocheux… encore un nouvel itinéraire pour le GPAM !

Arrivée au refuge Maupas, il n’était pas question que quelqu’un vienne nous prendre notre banc!

Finalement nous avons pu manger à l’heure… ce qui n’a pas été le cas d’un autre groupe qui est arrivé à 21h !

Vue de Superbagnères des toilettes du refuge Maupas!

Pour notre dernière journée, il ne nous restait plus qu’à glisser dans la vallée du Lys et récupérer la voiture laissée le premier jour.

Lac vert
lac bleu
lac Charles

Et voilà une très jolie boucle, 4500 m de dénivelé +, 5200 en -.

Mais surtout des moments partagés entre nous cinq inoubliables, même si notre mémoire n’est plus ce qu’elle était… surtout pour les itinéraires !

Retour haut de page